Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Mieux-être

Confiance en soi

Sérénité

Information spéciale

Dans le cadre de mes travaux de thérapeute familiale en hypnose, je recherche un couple souhaitant travailler sur leur relation lors d'une séance d'hypnose le samedi 23 novembre à 13 h.
La séance est gratuite.
N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignements.

 

Histoire de l’hypnose

papyrus
Papyrus égyptien
Milton Erickson
Milton Erickson

On peut retrouver les origines lointaines de la pratique de l’hypnose chez les guérisseurs chamanique, les Égyptiens (-3000 av J-C) et les Grecs Anciens.

Au niveau médical et scientifique, Anton Mersmer (1734-1815) a été le premier à expérimenter l’hypnose.

A la même époque, le Marquis de Puységur explore le somnambulisme provoqué. La communauté s’oriente vers l’étude de la relation patient-thérapeute.

En 1814, le mot hypnotique entre dans le dictionnaire de l’académie Française.

L’Abbé de Faria (1756-1819) pratique l’hypnose en regardant les patients dans les yeux (fascination).

Mais l’arrivée du chloroforme en 1846, fait perdre ses lettres de noblesses à l’hypnose.

En 1919, Pierre Janet découvre le phénomène de régression hypnotique.

Milton Erickson ( 1901 -1980 ) marque un tournant décisif dans l’histoire de l’hypnose et permet à cette discipline de vivre une véritable renaissance. Il est le professeur des plus grands noms de l’hypnose moderne :

  • Ernest Rossi
  • Jeffrey Zeig…

Il participa en 1970 à la création de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) avec Richard Bandler et John Grinder.

L’hypnose ne cesse d’évoluer et son champ d’action devient de plus en plus vaste.

Actu Facebook

Cliquez pour accéder au message complet sur ma page Facebook

Nicolas Diez Thérapie sous Hypnose

Laure Hypno

9 heures 42 minutes environ

LE CORPS QUI PARLE

Mon corps a une faculté improbable, il me parle.
Il manifeste ce qui lui va, ce qui ne lui convient pas. Suis-je seule à pouvoir l’entendre ou d’autres autour de moi entendent le leur également ?
Au début c’était étrange, je l’avais toujours pensé muet... détaché de ma conscience, dissocié du cœur, de l’âme il se manifestait souvent avec beaucoup de violence.
Des douleurs, de l’inconfort, des raideurs, des torsions... il fallait qu’il m’appelle, il faisait tout son possible sans que jamais ça ne m’interpelle.
Depuis toujours j’avais appris à ne pas m’écouter... S’écouter c’est pas ce qui se faisait... Mais où est le trop, quand on sait que le pas assez peut tuer ?
Sans tomber dans l’extrême inverse, qui a un jour décrété ces mots insensés qui m’ont misé toutes ces années à l’écart de moi-m’aime?
À trop se renier on s’éloigne de sa nature, on se retire avec trop de ratures.
À trop s’oublier, on se perd dans l’invisible, on s’exécute au lieu d’enfiler son armure.

Mon corps a une faculté incroyable, il me parle. Il sait, il dit, il réagit, il se soigne, il se répare. Il connaît les formules, il maîtrise les mesures... c’est lui qui est aux manettes, c’est lui qui me protège... il n’en tient qu’à moi de lui rendre la pareille.
Chaque manifestation est un signe, un blocage, une crainte. Il est une merveilleuse machine bien plus technologique que celles à qui nous sommes en train de confier notre avenir et qui nous robotisent.
Il est un trésor. Il est même le premier !
Il sait dire ce à quoi je dois être attentive et lorsque les voyants s’éteignent, je sais que c’est parce que j’ai retrouvé l’équilibre... la bascule qui se fait avec l’aide de l’esprit. C’est le duo indissociable pour se remettre d’équerre, le duo indiscutable pour ne pas anticiper le cimetière.
Mon corps a une faculté merveilleuse, celle d’être avec moi.
Il est mon ami qui agit pour m’amener le plus loin possible, me garder en bonne santé et repérer ce qui m’affaiblit...
Il est l’allié le plus précieux que j’ai, car sans la santé où pouvons-nous aller ?

Alors avant de se plaindre et de se lamenter, ayons une pensée pour ceux qui donneraient tout pour être à notre place. Par respect pour ceux qui souffrent, prenons davantage soin de nous... eux savent ce qu’ils ne recommenceraient pas si on leur en donnait le choix 🙏
Pensons à tous ceux dont le corps hurle, tant il n’a pas été entendu dans ses premiers murmures... et donnons-leur notre soutien, nos sourires et un peu de paix 🙏
Nous sommes là, nous allons bien... que peut-il nous manquer que nous ne saurions plus apprécier !?

〰️Elody, A l'encre de vos mots

Laure Hypno

11 heures 44 minutes environ

«Soit j’apprenais l’hypnose, soit je finissais à l'AI»

Laure Hypno

6 jours 20 heures environ

Dans le cadre de mes travaux de thérapeute familiale en hypnose, je recherche un couple souhaitant travailler sur leur relation lors d'une séance le samedi 23 novembre à 13 H. N’hésitez pas à me contacter.

Libère-toi de tes chaînes

Laure Hypno

1 semaine 2 jours environ